La perméabilité à l’air des réseaux de ventilation

Qu’est-ce que la perméabilité à l’air des réseaux de ventilation ?

La perméabilité à l’air d’un réseau de ventilation représente l’étanchéité des gaines de ventilation. Sa mesure permet la détermination des écoulements aérauliques parasites causés par les défauts d’étanchéité du réseau hors moteur à une pression donnée.

Exigences réglementaires

Dans la réglementation thermique, le réseau est caractérisé par une classe d’étanchéité à l’air. Il y a quatre classes d’étanchéité: la classe par défaut, ou “hors classe” (la moins bonne, soit 2,5 fois la classe A) et les classes A, B et C, (la classe C étant la plus exigeante). Il existe également une classe D, non appliquée en France. Chaque classe a un facteur d’étanchéité du réseau f associé. Celui-ci est calculé en divisant le débit de fuite (en m3/s) par la surface de réseau testé en m² à une pression d’essai donnée.

Suivant le type de construction, la pression d’essai, Pref, change (voir tableau ci-dessous). De plus, si la pression de fonctionnement en sortie du moteur VMC ou CTA installé est supérieure à Pref (Pdesign, indiquée dans les spécifications du constructeur), un test a chacune des deux pressions Pref et Pdesign doit être effectué et validé.

La Réglementation Thermique 2012 ne donne pas d’exigence pour l’étanchéité à l’air des réseaux (la classe par défaut est donc appliquée), donc aucun test réglementaire n’est nécessaire. Cependant, une classe peut être exigée par l’étude thermique, auquel cas une justification du niveau atteint doit être apportée en fin de travaux (test de perméabilité à l’air des réseaux de ventilation).

La mesure de perméabilité à l’air d’un réseau de ventilation n’est valide, dans le cadre de la RT 2012, que si elle est réalisée par un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction, appelé opérateur 8721. Conformément à l’arrêté du 11 décembre 2014, celle-ci doit être réalisée selon le fascicule documentaire FD E 51-767 et ses normes associées.

Bien que la mesure de perméabilité à l’air d’un réseau de ventilation soit la manière la plus courante de vérifier les exigences de la RT-2012, celle-ci permet également la validation de ces exigences par la mise en place d’un suivi de démarche qualité, qui doit être validée par un organisme certificateur accrédité et conventionné avec le ministère en charge de la construction.

La vérification de ces exigences (test de perméabilité des réseaux de ventilation)

Suivi Chronologique d’une opération

La gestion de l’étanchéité à l’air d’une opération se fait en plusieurs étapes au cours du chantier, et qui sont malheureusement trop souvent négligées ou non réalisées. Cela peut s’avérer catastrophique pour la validation du réseau, pouvant aller jusqu’à la destruction du bâtiment pour mieux le recommencer.

Pour commencer, une réunion de sensibilisation impliquant aussi bien le constructeur et les sous-traitants que le thermicien et l’architecte doit être conduite. Une réflexion globale autour du projet est nécessaire pour cibler toutes les parties sensibles du bâtiment le plus tôt possible.
Ensuite, un ou plusieurs tests intermédiaires sont effectués dès qu’une colonne ou une ramification horizontale est raccordée.
Pour finir, le ou les tests réglementaires finaux sont effectués quelques semaines avant la livraison du projet afin de pouvoir effectuer les potentiels correctifs soulevés par l’opérateur.

Mode opératoire

Un test de perméabilité de réseau se déroule en plusieurs étapes:

  • Obturation des orifices de ventilations à l’aide de vessies
  • Installation du matériel de mesure (ventilateur, jauge de pression, sonde de pression)
  • Réglage des paramètres essentiels pour la mesure sur logiciel (température, altitude, Aj …)
  • Mesure permettant d’obtenir un résultat f en m3/(s.m²)
  • Recherche de fuites
  • Rédaction d’un rapport d’intervention avec fuites détaillées et éventuels correctifs à apporter

Si le résultat du test montre que l’exigence attendue n’est pas atteinte et que la mesure est obligatoire, il faut effectuer des corrections et recommencer une nouvelle mesure jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.

Contactez-nous si vous avez des questions ou besoin d’effectuer des mesures ! Equalis

Définition par Qualibat :

Qualification 8721 : Mise en place d’un système de mesures et
réalisation des mesures de perméabilité à l’air des réseaux
aérauliques
Entreprise qui disposant d’un personnel technique apte à réaliser les
mesures de perméabilité à l’air des réseaux, assure pour le compte d’un tiers
: – la préparation de l’installation aéraulique pour la réalisation des mesures,
– la mise en place du matériel de mesures étalonné, – la détection des fuites
d’air, – la réalisation des mesures de perméabilité à l’air. L’entreprise dispose
des matériels destinés au mesurage de la perméabilité à l’air des réseaux
aérauliques des bâtiments, du système de mise en pression/dépression et
d’un système de pilotage du dispositif, mais aussi des matériels d’étanchéité
pour obturer provisoirement les bouches d’extraction et diffuseurs.
L’entreprise doit conseiller ses clients sur les règles d’usage et les bonnes
pratiques permettant de ne pas dégrader l’étanchéité et l’entretien des
réseaux aérauliques de du bâtiment.